Routine et enthousiasme

Vous souvenez-vous de cette ballade nommée «Heaven»? C’était il y a 20 ans, et l’on ne pouvait y échapper. Elle passait sur toutes les ondes radiophoniques et a résonné pendant des mois dans toutes les oreilles. Ce morceau est devenu le plus grand tube du groupe Gotthard, et il s’est hissé en tête des hit-parades suisses.

Mais Gotthard n’est pas le groupe d’une seule chanson, loin de là. Avec leurs albums studio, les Tessinois sont toujours parvenus aux sommets des charts depuis le début des années 1990. Ils se sont également fait un nom à l’étranger et ont vendu trois millions d’albums.

Leur dernier opus s’inscrit directement dans la ligne de ces succès. Intitulé «#13», cet album a été lancé en mars par un streaming en direct du studio d’enregistrement, coronavirus oblige. Et il est devenu ce que l’on attend d’un album de Gotthard. Ces 13 nouvelles chansons relèvent majoritairement du hard rock classique, rappelant Deep Purple aux meilleurs moments, Bon Jovi ou Nickelback dans les morceaux plus mainstream. S’y ajoute un soupçon de rock indé et de rock sudiste. Que ce soit dans le morceau d’ouverture, «Bad News», ou dans le très rythmé «Missteria», l’album échappe de justesse aux clichés du genre, tant du point de vue des textes que de la musique, et touche juste.

Les atouts de «#13» sont la qualité d’écriture du guitariste et leader du groupe Leo Leoni, l’expérience des musiciens et la voix hard rock parfaite de Nic Maeder, successeur du regretté chanteur Steve Lee, décédé il y a près de dix ans. Avec leur reprise tendre et dénuée d’ironie de «S.O.S.» du groupe ABBA, les Tessinois prouvent en outre qu’ils assurent dans des styles musicaux très différents.

Le plus réjouissant, dans ce nouvel album, est l’enthousiasme inébranlable qui perce à travers la routine. Ainsi le rock de Gotthard, pas particulièrement novateur en soi, fait preuve sur ce treizième opus d’une fraîcheur et d’une pureté étonnantes. Et ceux qui ont découvert le groupe avec «Heaven» en auront aussi pour leur argent. Avec «Marry You», les Tessinois ont une fois de plus intégré à leur album une ballade rock kitsch à souhait.

 

Gotthard: «#13», Nuclear Blast, 2020.

Commentaires (1)
  • Aminatulhuda Dingle Shaver, Largs , Scotland
    Aminatulhuda Dingle Shaver, Largs , Scotland à 28.05.2020
    it would of being great to have a short video with the sound, that is probably something missing in the review: sound!
    Présenter la traduction

Écrire un commentaire

La publication des commentaires a lieu sous un à trois jours. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier tout commentaire à caractère discriminatoire, raciste, déshonorant ou haineux. Nos règles du jeu concernant les commentaires détaillées sont disponibles ici.
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch