Le coronavirus a empêché le Parlement de la «Cinquième Suisse» de siéger

Le 14 mars 2020, le Parlement de la «Cinquième Suisse», ou Conseil des Suisses de l’étranger (CSE), aurait dû se réunir à l’Hôtel du gouvernement de la ville de Berne. Mais la séance, préparée jusque dans ses moindres détails, a dû être annulée à la dernière minute. Le responsable est le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2). Après qu’en Suisse aussi, les premiers cas de maladie provoqués par le virus ont été avérés en février, le Conseil fédéral a interdit toutes les manifestations comportant plus de 1000 participants.

À la suite de cela, de nombreux cantons ont pris des mesures plus restrictives encore, et introduit une obligation d’autorisation même pour les plus petits rassemblements. Le canton de Berne, où le CSE aurait dû siéger, en fait partie. Le Comité et la direction de l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE) n’ont donc eu d’autre choix que d’annuler la séance. Cette décision a été prise pour des raisons de «responsabilité institutionnelle vis-à-vis des délégués et de la population», ont indiqué le Comité et la direction aux membres du Conseil à la fin du mois de février.

Il a ensuite été décidé de faire voter les membres du CSE par e-mail sur certains des points à l’ordre du jour. Les résultats de ce vote ne sont pas encore connus au moment de la clôture de la rédaction.

Commentaires (0)

Écrire un commentaire

La publication des commentaires a lieu sous un à trois jours. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier tout commentaire à caractère discriminatoire, raciste, déshonorant ou haineux. Nos règles du jeu concernant les commentaires détaillées sont disponibles ici.
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch