Nouvelles

Les militants pro-climat fêtent un «jugement historique»

En janvier, le Tribunal de police de Renens (VD) a acquitté douze militants pour le climat. Ils avaient investi en novembre 2018 les locaux d’une filiale lausannoise de la banque Credit Suisse (CS) pour y mimer un match de tennis déguisés en joueurs. Leur but était de dénoncer ainsi l’«hypocrisie» de CS qui se sert de l’image positive de Roger Federer dans sa publicité tout en menant une politique d’investissement polluante. Le tribunal vient de débouter la banque plaignante, qui accusait les militants de violation de domicile, le juge ayant retenu «l’état de nécessité licite» de leur action. Il a estimé qu’au vu de la catastrophe climatique, ces derniers avaient agi de manière «nécessaire et proportionnée», n’ayant pas d’autres moyens à disposition pour pousser la banque à réagir. Les avocats des militants parlent d’un «jugement historique pour la jurisprudence suisse».

(MUL)

Credit Suisse, une grande banque dans la tourmente

La banque suisse Credit Suisse (CS) est secouée par des turbulences au niveau de sa direction. Le 14 février 2020, le directeur général du groupe Tidjane Thiam a démissionné après des révélations de médias suisses selon lesquelles la banque aurait fait espionner ses propres dirigeants. Tidjane Thiam a déclaré ne pas être au courant de ces surveillances problématiques.

(MUL)

Décès du «père de la voile solaire»

Quand le premier homme a posé le pied sur la lune, il avait dans ses bagages une expérience de l’Université de Berne: une voile destinée à capturer le vent solaire (voir «Revue Suisse» 3/2019). Le père spirituel de la voile solaire était Johannes Geiss, professeur de physique à l’Université de Berne. Il est décédé à la fin du mois de janvier à l’âge de 93 ans. Par ses recherches, il a contribué à faire connaître la recherche aérospatiale suisse dans le monde entier. Il a aussi participé au programme scientifique de l’Agence spatiale européenne.

(MUL)

La présidente suisse a accueilli les victimes de l’Holocauste

Dans le cadre des commémorations marquant la fin de la Deuxième Guerre mondiale, la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga (voir aussi p. 12) a rencontré des survivants de l’Holocauste vivant en Suisse. La présidente a également convié des étudiants en histoire à ces entretiens. L’objectif était notamment que ce «sombre chapitre de l’histoire suisse» ne tombe jamais dans l’oubli.

(MUL)

Commentaires (0)

Écrire un commentaire

La publication des commentaires a lieu sous un à trois jours. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier tout commentaire à caractère discriminatoire, raciste, déshonorant ou haineux. Nos règles du jeu concernant les commentaires détaillées sont disponibles ici.
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch