De fil en aiguille vers une nouvelle vie

Communauté des Suisses de l’étranger

Le Lucernois Matthias Oppliger (45) offre de nouvelles perspectives à des victimes de la traite des êtres humains en les employant dans son atelier de couture à Tel-Aviv. Un projet qui a fait parler de lui jusqu’au sein du gouvernement israélien.

Son idée: Des vacances familiales à Tel-Aviv se sont avérées être le point de départ d’une nouvelle vie. L’idée de la famille suisse, de créer des emplois pour d’anciennes travailleuses du sexe et d’autres victimes de la traite des êtres humains, a rapidement trouvé une audience en Israël.

Son projet: La société «kitepride» coud des sacs et des sacs à dos à partir de voiles de bateau ou de kitesurf, de parachutes, ou de combinaisons en néoprène qui ne servent plus. L’entreprise veut offrir de nouvelles perspectives aux anciennes victimes de la traite des êtres humains. Un travail honnête pour un salaire honnête, dans un environnement sûr et sans exploitation.

Son site: Le fondateur et directeur de «kitepride», Matthias Oppliger, a choisi un emplacement stratégique. L’entreprise est située au sud de Tel-Aviv, dans une zone qui se caractérise par la présence de réfugiés et souvent aussi de victimes de la traite des êtres humains. On y croise de nombreuses femmes originaires de l’ancienne Union soviétique, des femmes obligées de se prostituer.

Son succès: Matthias Oppliger emploie quinze salariés et huit bénévoles du monde entier. Tous n’ont pas un passé dramatique. Des volontaires, y compris de Suisse, sont également régulièrement impliqués. Des jeunes qui veulent faire le bien pendant leurs vacances et bien utiliser leur temps passé en Israël. «Celui qui donne, reçoit», estime Matthias. Et c’est un salaire pour lequel cela vaut la peine de travailler.

 

L’article complet a été publiée sur swissinfo.ch, le service en ligne de la Société suisse de radiodiffusion et télévision SSR/SRG, disponible en dix langues. Vous vivez aussi à l’étranger? Alors marquez vos photos Instagram du hashtag #WeAreSwissAbroad.

 

Commentaires (0)

Écrire un commentaire

La publication des commentaires a lieu sous un à trois jours. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier tout commentaire à caractère discriminatoire, raciste, déshonorant ou haineux. Nos règles du jeu concernant les commentaires détaillées sont disponibles ici.
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch