Du vin valaisan au pied de l’Himalaya

À la Fête des Vignerons à Vevey – le plus grand événement viticole de Suisse – la «Cinquième Suisse» est elle aussi à l’honneur cette année.

L’art de la viticulture suisse se déploie jusque sur les flancs escarpés de la vallée du Yangzi Jiang. Photo DR

La Fête des Vignerons est un événement très particulier. Elle n’a lieu que tous les 25 ans environ, mais depuis le XVIIe siècle déjà. Et voilà belle lurette qu’elle n’est plus seulement dédiée au vin, mais constitue un temps fort culturel pour toute la région. Depuis 2016, la Fête des Vignerons figure sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. C’est la première «tradition vivante» de la Suisse à y avoir été inscrite.

Organisée par la Confrérie des Vignerons, groupement viticole local, la Fête met aussi à l’honneur la «Cinquième Suisse» cette année, puisque le 25 juillet sera consacré aux Suisses de l’étranger. Vevey deviendra donc leur capitale pour un jour.

La Fête des Vignerons sera aussi l’occasion pour les Suisses de mieux connaître les activités de leurs compatriotes de l’étranger, et notamment celles de vignerons fabricant des vins de qualité dans leur patrie d’adoption. Grâce à la collaboration entre l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE) et l’entreprise Swiss Wine Promotion AG, des vignerons suisses pourront présenter le fruit de leur travail sur la plateforme lacustre.

Sont attendus à Vevey des vignerons suisses venant de grands pays et régions viticoles comme l’Australie, l’Argentine, la Bulgarie, la France, l’Italie, la Californie et l’Afrique du Sud. L’œnologue Yves Roduit tentera lui aussi de prendre part aux festivités. Ce Valaisan d’origine produit aujourd’hui quelque 15 000 bouteilles de vin par an au Tibet, à 2200 mètres d’altitude. Il y juge la situation si idéale qu’il envisage d’y cultiver aussi la Petite Arvine, un cépage typiquement valaisan.

Yves Roduit s’est installé au Tibet en 2014 non pour y devenir bouddhiste, mais pour faire fructifier la culture du vin importée dans la région par des missionnaires chrétiens. La contrée est très pauvre, et ne profite guère de l’essor économique chinois, souligne Yves Roduit. Son engagement vise donc aussi, à ses yeux, à renforcer la communauté locale et villageoise implantée dans la vallée du Yangzi Jiang (province du Yunnan). Mais Yves Roduit a encore beaucoup de chemin à faire et il recherche des investisseurs pour développer son projet. Les flancs en terrasses de la vallée du Yangzi Jiang lui semblent prédestinés à la viticulture. À Vevey, il tentera de convaincre avec sa meilleure carte de visite: son vin.

Bon à savoir: le vin chinois n’est pas aussi exotique qu’il y paraît vu de Suisse. Le pays fait depuis longtemps partie des dix plus gros producteurs de vin au monde. En termes de volume produit (2018), la République populaire de Chine est sixième après l’Italie, la France, les États-Unis, l’Espagne et l’Argentine. La Suisse, qui produit plus d’un million d’hectolitres, se classe 20e.

 

Fête des Vignerons, du 18 juillet au 11 août 2019: www.fetedesvignerons.ch

Journée des Suisses de l’étranger: ogy.de/aso-vevey

 

Commentaires (1)
  • Alina Cabrera, Colonia Del Valle, Ville de Mexico, Mexique
    Alina Cabrera, Colonia Del Valle, Ville de Mexico, Mexique il y a 2 semaines
    En Juillet 18 2019, a 23h, à bord du train Vevey - Montreux, j’ai parlé brièvement avec une vaudoise âgée de 90 ans, qui venait de voir sa quatrième Fête des Vignerons consécutive. Elle a pensé qu’elle ne devait plus allez au spectacle parce qu’elle était trop âgée, mais sa grande fille lui a offert l’entrée pour la convaincre d’y assister avec sa fille. Cette belle et gentille dame est paysanne, fille d’un vigneron vaudois qui a travaillé pendant plusieurs années dans une Vigne de la région. Quand elle était petite, elle a eu la tuberculose, mais son destin a été de survivre pour être témoin de quatre spectacles consécutifs de la Fête des Vignerons durant sa vie. Ce dernier est sans doute son préféré. Assise confortablement dans le wagon d’un train moderne, j’ai imaginé l’effort extraordinaire de l’oncle de cette dame pour rentrer chez lui à cheval, dans l’obscurité, tard dans la nuit, après avoir participé à la Fête des Vignerons version 1927. Tandis qu’elle, de son côté, n’a eu l’occasion d’assister à son premier spectacle qu’après la deuxième guerre mondiale.
    Présenter la traduction

Écrire un commentaire

La publication des commentaires a lieu sous un à trois jours. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier tout commentaire à caractère discriminatoire, raciste, déshonorant ou haineux. Nos règles du jeu concernant les commentaires détaillées sont disponibles ici.
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch