Folklorique, délicat et émouvant

Quel étonnant CD que voici, disque argenté aux reflets vert acidulé! Non, pas acidulé en fait, plutôt vert pomme. Et à peine la surprise esthétique passée, c’est au tour des sons de nous charmer: «Guggisberglied», «Le vieux chalet», «Liauba», toutes les plus belles chansons suisses sont réunies sur cet album. On ne s’étonnerait pas de trouver sur la pochette le nom du chanteur Gölä ou de Maja Brunner. Mais ces airs magiques sont ici chantés par la star suisse de l’opéra, Marie-Claude Chappuis. Elle est accompagnée tantôt par une guitare douce, tantôt par un cor des Alpes aux accents folkloriques, tantôt par un accordéon émouvant. Et souvent mise en valeur par les somptueuses voix masculines du «Chœur des Armaillis de la Gruyère».

La chanteuse a montré d’elle une facette plus dépouillée en 2017, accompagnée seulement d’un tendre luth sur son CD «Sous l’empire de l’amour». Un dénuement que la mezzo-soprano peut se permettre, tant elle possède une voix magnifique, sensuelle, souple et expressive. Ce qui fait de ces chansons d’amour françaises du XVIIe siècle de véritables petits joyaux d’émotion. Il s’est agi là incontestablement d’un moment fort dans son parcours si droit, pour elle dont l’apprentissage a débuté au Tiroler Landestheater d’Innsbruck. Là, Marie-Claude Chappuis a vécu une vie de chanteuse en accéléré. Sa chance fut d’y rencontrer Brigitte Fassbaender – hier chanteuse d’opéra, aujourd’hui directrice de théâtre à Innsbruck –, qui lui a fait confiance. «Cela m’a donné beaucoup d’assurance. J’ai pu apprendre rapidement comment aborder les grands rôles avec ma voix.» Puis elle a chanté sur les scènes du monde entier, et la musique baroque est devenue son univers. «Cela m’a permis de travailler avec de très grands chefs d’orchestre, et avec les meilleures et plus belles formations du monde.»

Lorsqu’on écoute ses chansons suisses sur CD, on hésite toujours entre entonner les notes avec elle ou se contenter d’admirer cette merveille: d’un côté, le chant si naturel et léger de Marie-Claude Chappuis, de l’autre sa grande sophistication. Avant Noël, Sony a annoncé avec fierté que le nouvel album se trouvait dans le top 20 de Radio SRF Musikwelle. À la huitième place, pour être précis, c’est-à-dire seulement deux rangs après un certain Gölä.

Christian Berzins

Marie Claude Chappuis & Friends: Au coeur des Alpes, Chansons folkloriques suisses, Sony 2018

Commentaires (3)
  • Patrick Menoud, Suisse, Neyruz
    Patrick Menoud, Suisse, Neyruz à 21.03.2019
    Magnifique album que voilà, avec tant de références à notre patrimoine musical et art vocal !
    Présenter la traduction
  • Heinz Keller, Zufikon, Schweiz
    Heinz Keller, Zufikon, Schweiz à 01.04.2019
    Christian Berzins bringt es mit seiner Kritik auf den Punkt.
    Beseelter, sinnlicher, aber auch melancholisch-düster-traurig haben unsere Schweizer Volkslieder noch nie geklungen. Eine musikalische Tour de Suisse durch unsere vier Kulturräume und in fünf Sprachen (Patois), wie es sie noch nicht gegeben hat. Und eine der allerschönsten Stimmen der Schweiz und der ganzen Opernwelt singt ganz einfach so wunderbar tief beseelt und natürlich... Für mich: Zum Niederknien schön und eine grossartige Hommage an unsere Schweiz. Grand Merci an Marie-Claude Chappuis!
    Présenter la traduction
  • Ralf Rafael Maus, Freiburg, DE
    Ralf Rafael Maus, Freiburg, DE à 02.04.2019
    In Deutschland wird häufig schon der Begriff „Volkslied“ belächelt. Was die Schweizer Mezzo-Sopranistin Marie-Claude Chappuis aber mit ihrer ganz eigenen Interpretation auf der vorliegenden CD macht, ist höchst bemerkenswert und überzeugend.
    Présenter la traduction

Écrire un commentaire

La publication des commentaires a lieu sous un à trois jours. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier tout commentaire à caractère discriminatoire, raciste, déshonorant ou haineux. Nos règles du jeu concernant les commentaires détaillées sont disponibles ici.
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch