Un anniversaire mélodieux

Et voilà qu’il était à nouveau au centre de l’attention, le bon vieux CD: Ilona Schmiel, directrice artistique de l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich, présente le célèbre coffret «Celebrating 150 Years Tonhalle Orchestra Zurich» au directeur du festival de musique de la gigantesque ville de Pékin. Deux jours plus tard, en tournée, les 14 CD ont également fait bonne impression à Shanghai en cadeau au Consul de Suisse.

Naturellement, la totalité des 150 années d’existence n’a pas pu être reproduite, même si l’ère des disques en gomme laque a commencé au début du XXe siècle. Ainsi, aucun enregistrement de Friedrich Hegar, le premier chef d’orchestre, n’a survécu. Mais grâce à de nombreux enregistrements radiophoniques, l’amateur de musique classique est assis dans la salle Tonhalle depuis 1942, à écouter Volkmar Andreae qui dirige la 7e symphonie d’Anton Bruckner. Il a dirigé l’orchestre pendant 43 ans.

Après le chef d’orchestre principal suisse Erich Schmid, l’orchestre est devenu international en 1957 sous la direction de Hans Rosbaud – et il a conservé ce statut avec Rudolf Kempe, Gerd Albrecht, Christoph Eschenbach, Hiroshi Wakasugi, Claus Peter Flor, David Zinman et Lionel Bringuier.

En 2014, le jeune Français a été rejoint par la directrice artistique allemande Ilona Schmiel, qui ne cesse de vanter merveilleusement l’orchestre comme institution. Cependant elle n’ignore pas qu’elle n’est pas le capitaine d’un hors-bord moderne, mais d’un bateau à vapeur de 150 ans. On ne remarque pas l’âge d’une formation musicale, dit-elle, mais on sent quand dans un orchestre une exigence de haute qualité et une tradition ont toujours été transmises aux générations suivantes: «la fierté de ses capacités, de sa tradition et de son incomparable sonorité.»

Un orchestre aussi ancien se caractérise par un jeu d’une extrême qualité artistique, une grande flexibilité dans son répertoire, une maîtrise de la diversité stylistique, une forte influence des chefs d’orchestre respectifs et une ouverture aux chefs invités.

Il est ainsi passionnant d’entendre le même orchestre avec 20 chefs différents sur les CD, également avec des invités de renommée mondiale comme Bernard Haitink ou Lorin Maazel. Tous les enregistrements peuvent être écoutés pour la première fois sur CD. La chronologie des œuvres va de Haydn à Heinz Holliger – de 1771 à 1995. Grâce à la nomination du chef d’orchestre Paavo Järvi, Zurich peut attendre avec impatience de découvrir l’avenir. Au fait: les premiers enregistrements CD avec des œuvres d’Olivier Messiaen (!) sont déjà prévus.

Christian Berzins

 

Orchestre de la Tonhalle de Zurich: 150ème anniversaire, 14 CD, Sony 2018

Commentaires (0)

Écrire un commentaire

La publication des commentaires a lieu sous un à trois jours. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier tout commentaire à caractère discriminatoire, raciste, déshonorant ou haineux. Nos règles du jeu concernant les commentaires détaillées sont disponibles ici.

Lors des dernières élections, il y a quatre ans, la Suisse a viré à droite. Quels ont été les effets de ce changement? État des lieux de la politique...

En savoir plus

Avec son record européen sur 10 kilomètres, gagné à Durban fin 2018, le jeune Genevois Julien Wanders a rejoint les meilleurs fondeurs mondiaux. Sa...

En savoir plus

Une entreprise suisse veut aspirer dans l’air le destructeur numéro un du climat et le transformer en calcaire dans les profondeurs du sol.

En savoir plus

C’est servi! Mais ce que nous voyons ici est-il délicieux – ou dérangeant? L’exposition «Food Revolution 5.0» s’aventure dans ce débat contradictoire...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch