Le vote électronique garantit le droit de vote de la «Cinquième Suisse»

Pour de nombreux Suisses de l’étranger la participation aux élections fédérales et aux votations n’est possible que grâce au vote électronique. C’est la raison pour laquelle dans sa pétition du 30 novembre 2018, l’Organisation des Suisses de l’étranger demande que tous les citoyens de la «Cinquième Suisse» puissent voter par voie électronique d’ici à 2021.

Les membres du comité et de la direction de l’OSE le jour de la remise de la pétition devant le Parlement fédéral à Berne, avec une clé USB géante symbolisant le thème du vote électronique. Photo: Adrian Moser

La pétition a connu un écho dans le monde entier: 11 492 signatures dans 150 pays ont été collectées en ligne par l’OSE, qui les a déposées à la Chancellerie fédérale le 30 novembre dernier. Ce chiffre représente près de 7 % des Suissesses et Suisses de l’étranger inscrits sur un registre électoral (172 100 en mars 2018) et souligne l’importance de cette demande pour la «Cinquième Suisse». L’exigence centrale de cette pétition adressée au gouvernement ainsi qu’au Conseil fédéral est que tous les électeurs suisses résidant à l’étranger puissent accéder au vote par voie électronique d’ici à 2021. Pour beaucoup, le vote électronique est souvent l’unique canal de vote permettant de participer dans les délais aux votations et aux élections. En effet, les documents envoyés par la poste arrivent fréquemment trop tard.

Avec cette pétition, l’OSE s’oppose également à la critique croissante contre l’e-voting. Le canton de Genève vient de décider d’abandonner son système de vote électronique au plus tard en février 2020 (voir page31). L’OSE le regrette car la sécurité du système n’a jamais été remise en cause. La décision de Genève est fondée uniquement sur des considérations financières. Il est donc également regrettable qu’aucune solution n’ait pu être trouvée avec la Chancellerie fédérale et les autres cantons. Selon l’OSE, la Confédération et les cantons devraient s’engager au niveau du développement technique afin de garantir la sécurité du système, en particulier sa vérifiabilité individuelle et universelle. (OSE)

Commentaires (3)
  • Michel Piguet
    Michel Piguet à 25.01.2019
    En étant mauvaise langue, on pourrait penser que les opposants de ce système soient d'opinions politiques différentes que celles des dits opposants.
    Il y a plusieurs choses qui défavorisent les Suisses de l'Étranger. Les comptes en banques en Suisse ne sont pas égaux aux comptes en banques des résidents en Suisse, (qu'ils soient Suisse ou pas!) Je n'ai jamais compris pourquoi.
    Présenter la traduction
  • Alfred Steiner
    Alfred Steiner à 11.03.2019
    Vielleicht sollte Franz Grüter, SVP, nicht einfach gegen E-Voting Stimmung machen, bevor er sich nicht mit der Blockchain Technologie auseinander gesetzt hat. Blockchain bedeutet nicht nur Bitcoin.
    Présenter la traduction
  • Erwin Balli- Ramos
    Erwin Balli- Ramos à 11.03.2019
    Was ich beim besten Willen nicht verstehen kann ist, dass ein so hoch entwickeltes Land, wie merry old Switzerland, auch im Jahre des HERRN 2019 IMMER NOCH NICHT IN DER LAGE IST, seinen im Ausland lebenden Bürgern die elektronische Stimmabgabe zu ermöglichen.
    Présenter la traduction

Écrire un commentaire

La publication des commentaires a lieu sous un à trois jours. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier tout commentaire à caractère discriminatoire, raciste, déshonorant ou haineux. Nos règles du jeu concernant les commentaires détaillées sont disponibles ici.

Lors des dernières élections, il y a quatre ans, la Suisse a viré à droite. Quels ont été les effets de ce changement? État des lieux de la politique...

En savoir plus

Avec son record européen sur 10 kilomètres, gagné à Durban fin 2018, le jeune Genevois Julien Wanders a rejoint les meilleurs fondeurs mondiaux. Sa...

En savoir plus

Une entreprise suisse veut aspirer dans l’air le destructeur numéro un du climat et le transformer en calcaire dans les profondeurs du sol.

En savoir plus

C’est servi! Mais ce que nous voyons ici est-il délicieux – ou dérangeant? L’exposition «Food Revolution 5.0» s’aventure dans ce débat contradictoire...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch