Nouvelles

La Suisse, championne du monde de l’innovation

La Suisse a été élue pays le plus innovant du monde – et ceci pour la huitième fois de suite. Vous pourrez consulter à cet effet le classement publié chaque année par l’Organisation Mondiale de Propriété intellectuelle (l’OMPI). Les critères pour la nomination du lauréat sont entre autres les investissements élevés, attribués à la recherche et au développement ainsi que les prestations technologiques de pointe réalisées. La Suisse a su marquer des points dans le domaine des brevets et de la propriété intellectuelle. La Suisse est suivie par les Pays-Bas, la Suède, la Grande-Bretagne et Singapour.

(JM)

Plus moderne, plus colorée et plus équilibrée

Tous ceux qui ont voté le 23 septembre ont remarqué: le Conseil fédéral a modifié le mode d’information sur les objets soumis au vote. La nouvelle brochure explicative des votations est toujours habillée de rouge, couleur associée à la Confédération, alors que le contenu a été revu. Une rubrique «En bref» s’adresse aux lecteurs et lectrices pressés qui souhaitent s’informer d’un coup d’œil. Les comités qui soutiennent une initiative ou un référendum disposeront chacun de la même place pour détailler leurs arguments et seront désormais placés sur un pied d’égalité avec le Conseil fédéral: les informations sont ainsi politiquement plus équilibrées. Le Conseil fédéral souhaite tenir compte des nouvelles habitudes de lecture et approfondir les connaissances des votants en la matière.

(MUL)

Le moustique-tigre envahit la Suisse

Initialement originaire des régions tropicales d’Asie du sud-est, le moustique-tigre s’est, entretemps, répandu à travers le monde suite aux transports de marchandises et au tourisme. La Suisse n’en fait pas exception. Il y a plus de vingt ans, le moustique-tigre s’est installé dans le Tessin. Aujourd’hui, il a traversé les Alpes vers le nord. Récemment, il a été aperçu dans la région de Bâle. Le moustique-tigre est vecteur de maladies telles le virus Zika ou la dengue ? des maladies guère présentes en Suisse de sorte que le risque d’infection est faible.

(JM)

La Suisse transpire

L’été qui touche à sa fin bat un record météorologique critique en Suisse. Dans de nombreuses régions, les températures sont supérieures aux pics enregistrés en 2003. La situation est d’autant plus problématique que les précipitations se font attendre. Les météorologues parlent de l’été le plus sec depuis 100 ans ce qui augmente considérablement le risque d’incendie en forêt. Les conséquences pour l’agriculture suisse sont à ce jour impossibles à évaluer. La température des cours d’eau anormalement élevée dans certaines régions menace la faune locale comme les poissons. Suite à la canicule, la puissance de certains réacteurs refroidis à l’eau de rivière a dû être baissée afin d’éviter une surchauffe.

(MUL)

Commentaires (0)

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.

La révision de la loi sur l’aménagement du territoire a mis un coup de frein au mitage en forçant les collectivités à densifier les zones bâties....

En savoir plus

L’école primaire suisse subit un bouleversement profond. De nouvelles formes d’enseignement s’imposent dans le déroulement des cours. La perception...

En savoir plus

Enfant, Rita Soltermann fut placée dans une ferme de la vallée d’Emmental. Dès cet instant, elle devint un être humain de seconde zone. Les mesures...

En savoir plus

Les grands espaces naturels en Suisse sont sous pression. Le pays aurait besoin d’autres parcs nationaux. Pourtant, un projet prometteur au Tessin...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch