Dimitri Rougy

Un jeune activiste fait éclater une petite révolution: C’est ainsi que se résume l’histoire de Dimitri Rougy, âgé de 21 ans. Depuis mars 2018, ce jeune militant «à son compte», étudiant en sciences culturelles et quasi inconnu en Suisse, s’est mû en star de la scène politique helvète. Faisant pratiquement cavalier seul, il organise le référendum contre les détectives sociaux qui sera voté le 25 novembre 2018. (voir page 12). Mais revenons en arrière: Sibylle Berg s’attaque sur Twitter à la loi sur la surveillance des assurés, adoptée en mars 2018 par le parlement. Rougy ne se laisse pas prier. Il se met en rapport avec des partis et organisations, en vain, personne ne veut de son référendum. Qu’à cela ne tienne, se disent Berg et Rougy.

En maître des réseaux sociaux, Rougy doit réunir 50 000 signatures en trois mois. Le mini-groupe de choc, soucieux de respecter les règles démocratiques, collecte via une plate-forme argent et signatures. Les premiers 11 000 supporteurs en ligne soutiennent le mouvement. Le 5 juillet 2018, 55 861 signatures sont réunies. Et c’est bien la première fois qu’une collecte de signatures en faveur d’un référendum réussisse via les réseaux sociaux. Les politologues parlent d’une potentielle vague de fond dans la mesure où ce ne sont plus les grands partis seuls et organisations, aptes à déclencher un référendum mais également, grâce à la démocratie numérique, des initiatives citoyennes spontanées.

Dimitri Rougy n’est pas un novice en politique. Avec une collègue, il fonde le Parlement des jeunes de l’Oberland bernois et siège pour le Parti socialiste au parlement communal d’Interlaken. Le jeune homme bien remuant organise la manifestation contre Donald Trump au Forum Économique Mondial 2018 de Davos et, après les attentats de novembre 2015 à Paris, il envisage quasi tout seul l’illumination du Palais fédéral de Berne aux couleurs de la France. Pour l’instant, il s’ingénie à égayer la politique intérieure helvétique de quelques taches de couleur qui ne passeront pas inaperçues.

Jürg Müller

Commentaires (0)

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.

La révision de la loi sur l’aménagement du territoire a mis un coup de frein au mitage en forçant les collectivités à densifier les zones bâties....

En savoir plus

L’école primaire suisse subit un bouleversement profond. De nouvelles formes d’enseignement s’imposent dans le déroulement des cours. La perception...

En savoir plus

Enfant, Rita Soltermann fut placée dans une ferme de la vallée d’Emmental. Dès cet instant, elle devint un être humain de seconde zone. Les mesures...

En savoir plus

Les grands espaces naturels en Suisse sont sous pression. Le pays aurait besoin d’autres parcs nationaux. Pourtant, un projet prometteur au Tessin...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch