«Mon conseil: ne pas avoir peur»

Comment Martina Boscaro vit sa formation en Suisse.

Martina Boscaro a obtenu une bourse de son canton d’origine. Elle a déposé sa demande avec le soutien d’educationsuisse.

Martina Boscaro, vous êtes Suissesse qui a grandi en Italie. Pour quels motifs avez-vous entrepris vos études en Suisse?

Depuis mon enfance, j’ai rêvé de retourner en Suisse pour mes études. La sérénité que ce pays transmet m’a toujours attirée magnétiquement. En outre, la qualité des instituts de formation suisses est, à mon avis, inégalée.

Vous êtes-vous rapidement adaptée à la vie universitaire?

Je me suis bien et vite adaptée à l’université en Suisse, surtout grâce au soutien des professeurs et l’ambiance familière qui m’a accueillie. Probablement, la petite dimension de l’université de Neuchâtel m’a aidée. Je ne me suis jamais sentie mal à l’aise.

Les premiers mois étaient exigeants, car mon français n’était pas suffisant. Mais, grâce aux cours de langue française offerts gratuitement par l’université, j’ai fait rapidement des progrès et je suis passée en quelques mois du niveau minimal requis B2 à un C1/C2. Partager l’appartement avec des jeunes femmes francophones m’a aussi aidée.

Y a-t-il des différences spécifiques entre l’Italie et la Suisse?

On sent les différences, mais elles ne doivent pas nous faire peur. L’intégration était pour moi un challenge qui m’a stimulée. La formation en Suisse est plus pratique en comparaison à celle de l’Italie. Les hautes écoles suisses préparent à se confronter avec les défis du monde actuel du travail.

Vous terminerez bientôt votre Master en droit. Quels sont vos projets d’avenir?

À court terme, je pense rester en Suisse romande pour faire un stage et passer les examens d’avocat. Mais je n’exclut pas la possibilité de faire un doctorat ou de chercher un emploi auprès de la Confédération à Berne. Il y a tellement d’opportunités.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes Suisses de l’étranger qui envisagent d’entreprendre ses études en Suisse?

Mon conseil est de n’avoir pas peur! Moi, je suis partie sans grandes ressources financières mais avec beaucoup d’envie de construire un avenir et de grandir. Grâce à la bourse du canton de Zurich, mon canton d’origine, j’ai pu faire mes études ici. educationsuisse m’a aidée à présenter la demande pour la bourse d’études et gère mon dossier. Informez-vous sur les possibilités d’une aide financière et donnez-vous la chance de suivre les études de votre choix.

educationsuisse

Commentaires (0)

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.

Dans les Alpes, tout nouveau projet de pont suspendu ou de plateforme panoramique se voit aussitôt reprocher d’utiliser la montagne à des fins...

En savoir plus

La Suisse fait partie des pays leaders de la recherche spatiale. Elle se lance aujourd’hui dans un grand ménage en partant à la chasse aux déchets...

En savoir plus

CarPostal Suisse SA était une entreprise modèle avant le scandale des subventions. Et l’affaire n’est pas terminée. Comment en est-on arrivé là?

En savoir plus

L’argent régit le monde du football. Pourtant, il existe en Suisse une ligue alternative qui, à ses débuts, connaissait le droit de grève. Pour ses...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch