Tim Guldimann

«Le Conseil international», c’est avec ce slogan que Tim Guldimann s’est présenté en tant que candidat au Conseil national en 2015. Le social-démocrate âgé de 68 ans et domicilié à Berlin a été le premier Suisse de l’étranger figurant sur la liste du PS zurichois à être élu au parlement, un véritable exploit. Cinquante-six autres Suisses de l’étranger ont également essayé à l’époque, en vain. Les chances d’élection sont minces car la plupart des candidats sont pour ainsi dire inconnus. Mais il en a été autrement s’agissant de l’éminent Tim Guldimann, haut diplomate suisse.

Pourtant, Guldimann a désormais quitté son mandat au beau milieu de sa première période de législature, cessation qui sera effective à l’issue de la séance de printemps. En tant que Suisse de l’étranger, il n’aurait pas ou peu réussi à être présent dans sa circonscription électorale. Il n’est pas facile de vivre dans un milieu et de faire de la politique dans un autre. Pour appréhender les personnes avec lesquelles on fait de la politique, il faudrait les fréquenter personnellement: «Ce n’est pas la même chose d’être dans le tram à Zurich ou dans le métro à Berlin.» Guldimann a en outre avancé des raisons familiales. Directrice adjointe des bureaux du Spiegel dans la capitale allemande, son épouse serait très engagée professionnellement. C’est pourquoi leurs deux filles en âge de scolarité obligatoire auraient besoin de la présence de leur père, et la question de déménager en Suisse ne se poserait pas.

Au Parlement, Tim Guldimann était avant tout chargé de politique européenne. Ambassadeur suisse à Berlin jusqu’à sa retraite en 2015, il disposait d’un réseau exceptionnel. Il s’est avant tout fait connaître en étant ambassadeur à Téhéran, et diplomate de crise en Tchétchénie où, en qualité de responsable de la mission de l’OSCE, il a joué un rôle de médiateur dans le cessez-le-feu. Sa carrière politique se termine désormais moins brillamment que sa carrière diplomatique.

Jürg Müller

Commentaires (0)

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.
En profondeur
22/05/2018

Le Kosovo, un canton suisse

Le Kosovo a fêté les dix ans de son indépendance en février. En quoi cet événement concerne-t-il la Suisse? La réponse réside dans les relations...

En savoir plus

Le 4 mars, le peuple suisse a massivement rejeté l’offensive musclée lancée contre la radio et TV suisse. Reste que la SSR est sommée de toutes parts...

En savoir plus

D’ici à 2024, toutes les radios suisses diffuseront leurs programmes par les airs via un signal numérique, causant la mort de la FM. Soutenue par la...

En savoir plus

Vladimir Petkovic entraînera l’équipe nationale suisse lors de la Coupe du monde de football. Une chose que personne n’aurait crue possible il y a...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch