Lettres à la rédaction

Lorsque la Grande-Bretagne quitte l’Union européenne (UE). Les conséquences du Brexit pour la Suisse

L’article sur le Brexit dans la dernière édition de la «Revue Suisse» est trop partial. Il ne tient pas compte des différentes possibilités qui s’offrent à la Grande-Bretagne si celle-ci quitte l’Union européenne, dans la mesure où elle ne sera plus tenue, à l’avenir, de respecter les lois et réglementations exigeantes de l’UE. Par exemple, une livre faible favorise grandement les exportations. Mentionnons à ce titre les avantages évidents pour le monde de la finance. La Suisse ferait bien de ne pas se laisser faire par l’UE et de se rapprocher un peu plus de la Grande-Bretagne.

Jean Duvide, France

La sortie de la Grande-Bretagne est peut-être «légèrement» défavorable pour la finance, mais peut représenter une réelle chance pour les autres aspects de l’Europe, vu que pour tout ce qui n’était pas finance, les Britanniques n’avaient qu’un mot à la bouche qui ressemble au «niet» soviétique.

Michel Piguet, Tchéquie

La défense de l’obscurité. Un ciel étoilé labellisé

J’habite sur l’île danoise de Mön qui entend également devenir un «Dark Sky Park». Nous espérons que ce sera bientôt chose faite. Je dois avouer que je n’ai que très rarement vu un ciel étoilé aussi beau que le nôtre. Nous avons aujourd’hui des touristes qui viennent de la grande ville de Copenhague pour admirer le ciel. Je vous souhaite plein succès dans votre entreprise en Suisse, c’est une démarche importante!

Claudio Bannwart, DAnemark

Éditorial. Voter – en dépit des difficultés!

Je vous écris parce que votre éditorial de la «Revue suisse» du mois d’août a touché une corde sensible chez moi: j’ai toujours essayé de voter, mais ces deux dernières années j’ai baissé les bras, car notre conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a supprimé le vote électronique. J’ai tenté de faire valoir mes droits par courrier, mais la poste américaine semble ne pas savoir où se trouve la Suisse ou ne reconnaît pas le type d’enveloppes utilisées pour les votes. Ou alors le format d’adresse ne correspond pas à leur standard. Quoi qu’il en soit, mon enveloppe m’a été retournée en port dû quelque six semaines plus tard – après avoir transité par le Swaziland en Afrique! Voter par la poste (US Post Office) n’est pas une possibilité fiable, à moins de pouvoir utiliser des enveloppes standard et un format d’adresse standard. J’ai écrit à l’Ambassade à New York qui s’est contentée de me confirmer la suppression du vote électronique sans me fournir d’explication valable. Même scénario lorsque je me suis adressé à la Chancellerie d’État de Schaffhouse, mon canton d’origine. Il semble qu’ils ne soient pas non plus en faveur de cette suppression, mais n’ont pas pu m’en dire davantage. Alors, pourquoi je vote? Parce que je suis Suisse. Et vous devriez tout comme moi habiter aux États-Unis pour pouvoir apprécier les explications claires, précises et équilibrées fournies par le Conseil fédéral dans les «Explications du Conseil fédéral» qui accompagnent chaque vote.

Mark Strassle, états-Unis

Un lieu symbolique. La Place des Suisses de l’étranger a besoin de votre soutien

Silvia Schoch rappelle dans cette contribution la Place des Suisses de l’étranger à notre bon souvenir. C’est avec plaisir que je verserai une contribution à mon Club suisse pour que soit réuni le montant restant nécessaire à l’assainissement de la Place.

Walter Isler, Grande-Bretagne

Être Suisse dans l’univers de la musique pop. Entretien avec Adrian Sieber des Lovebugs

L’Allemagne représente un marché important pour les musiciens suisses. Les Allemands n’accordent pas trop d’importance à notre accent de «paysan», parce qu’ils ont eux aussi un accent. Et bien sûr, c’est proche de la Suisse, ce qui permet de se déplacer en voiture avec tout son équipement pour jouer dans de petites salles. Cela ne concerne pas seulement la musique rock, mais aussi la musique Schlager. Des artistes comme Francine Jordi ont gagné beaucoup d’argent grâce au public allemand – y compris à la télévision.

Ueli Keller, Allemagne

Commentaires (6)
  1. Claude-Alain Schwaar Claude-Alain Schwaar at 22.11.2016
    Cet automne, j'ai été informé des nouvelles règlementations bancaires concernant les détenteurs de compte en Suisse, mais résident à l'étranger, l'EAR. Détenteur d'un compte en Suisse de quelques milliers de francs avec un taux d'intérêt ridicule et dûment déclaré au fisc français, je pensais être tout à fait en règle, mais en lisant le document envoyé par ma banque, je constatai que je serais ponctionné de 20Fs par mois, soit 240FS annuel. A ce tarif, ce n'est plus des frais mais du racket et il en va de même pour mes enfants pour lesquels les frais représente plus de 5% de leur avoir. Ces comptes étaient bien pratique lorsque nous venions en Suisse et également pour que la famille puisse verser les cadeaux de Noël ou d'anniversaire. Or aux tarifs pratiqués, l'ensemble des sommes reçues ne suffisent pas à couvrir les frais. Les cadeaux de mamie allant donc directement dans la poche des banquiers et encore ce n'est pas suffisant. Je suis profondément choqué par ces dérives. Ainsi en tant que suisses de l'étranger, nous sommes exclus du système bancaire suisse, sauf à payer des sommes indues. je pense que ne nous ne sommes pas seuls dans ce cas et je serais heureux d'avoir d'autres réactions. Pour ma part, la décision est prise, je vais venir prochainement fermer tous mes com^tes en Suisse, malgré les difficultés que cela va nous créer, mais je refuse ce racket.
    1. Vinicio Petralia Vinicio Petralia at 23.11.2016
      Je suis dans le même bateau et j'ai décidé de fermer mon compte à la Poste car elle me demande dès le 1er janvier 2017 30.-CHF par mois donc 360 CHF par année.
      Ceci correspond à un intérêt de 1% (que on ne touche même pas)sur un avoir présumé de 36'000.- CHF. À penser que la Confédération est propriétaire de la Poste!! et que la Poste a fait un bénéfice en 2015 de 645 millions de CHF No comment
  2. Mirène Favre Mirène Favre at 23.11.2016
    Je suis bien d'accord: les banques suisse pratiquent le racket avec les ressortissants de l'étranger. Du coup,
    moi aussi j'ai fermé mes comptes. Nous sommes réellement des citoyens de seconde zone.
  3. Schaerer Schaerer at 24.11.2016
    Bitte installieren Sie Kommentar Abstimmung wie in anderen Zeitungen auch ????????
  4. Mehenni Didier Mehenni Didier at 24.12.2016
    J'ai également clôturé mon compte lorsque j'ai pris connaissance des frais
  5. fuxsi88 fuxsi88 at 25.12.2016
    Roger Fischer – 9000 SG - offener Brief – Bundesrat 3000 Bern Ja guten Tag Bundesrat. Es geht noch weiter, wussten Sie auch das Phantasie wichtiger ist als wissen`? Denke nicht! Wissen ist ja begrenzt Phantasie nicht! Also Bundesrat und andere Politiker auf der Erde pfeifen Sie auf Ihr Wissen das eh durch unlauter Geschichten entstanden ist und lassen Ihrer Phantasie etwas mehr Raum. OK: so schlimm ist es nicht aber, ...! Es beginnt nur schon damit das man viel wirres zeug hört oder liest und dabei schnell einmal vergisst um was es überhaupt geht im Text den man liest oder dem Gespräch das man führt. Wiederholt man sich ein paar mal, kann man nicht erzählen, dass habe Ich nicht gehört oder gelesen! Kapiert oder verstanden Erde? Ich wiederhole Mich bewusst manchmal das Sie auch wirklich verstehen was Ich Ihnen mitteilen möchte. Vielfach ist der ganze Text rund um ein Wort nur Geschichte. Das Leben heute. Das rundum hört man versteht es auch vielfach nicht was der andere Ihnen wirklich mitteilen wollte. Weil man den Kern der Geschichte überhöört oder im ganzen Text doch tatsächlich vergessen hat! OHH Schmerz. Die Menschen könnten so viel an Energie und Substanz einsparen mit oder in ihrem Handeln wenn sie nicht noch zusätzlich von einem System gelenkt werden wollen, daSs in sich schon mehr Fehler hat als neue ständig dazu kommen. Ich frage nochmals welchen überlebenswichtigen Nutzen haben z.B. Staats-grenzen? Das sollten die Politiker auf der Erde einmal erklären! Sie währen auch vor 100 oder 1000 Jahren nicht notwendig gewesen wenn nicht gewisse Religionen oder Glaubensrichtungen und natürlich die verschiedenen Kaiser und Könige darf man nicht vergessen Besitzansprüche auf Land und Menschen erhoben und sich gegenseitig die Hände schüttelten! Das Flüchtlingsproblem ist auch so eine Sache! Ich sehe nicht in den Flüchtlingen das Problem sonder die Politiker die sich mit diesem Problem auseinander zu setzen versuchen. Ein Problem wurden SIE erst als immer mehr kamen und kein Ende in siecht ist. Das Problem sind nicht die Flüchtlinge sonder unfähige Politiker die nicht in der Lage sind global koordiniert zu wirken als Politiker. Politiker sollten ja dafür sorgen das es gar keine Flüchtling gibt! Arbeit gäbe es genug auf der Erde. SO zum Schluss noch! Damit wieder Friede herrscht. Ich habe nichts gegen den Glauben`! Nur den Glauben sollte man richtig interpretieren. Die mentale, psychische ...
    NB: HARTZ 4? Was machen die Deutschen wenn alle mal im Rentenalter sind und Frau Merkel pensioniert ist? ... Gruss RF
    Interessant: 412 Wörter + 2662 Zeichen

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.

L’exportation d’armes revient régulièrement sur le devant de la scène politique en Suisse. Le conflit au Yémen vient de raviver le débat et a mis le...

En savoir plus

La rémunération des producteurs de lait suisses est en chute constante. En conséquence, les paysans sont de moins en moins nombreux à avoir des vaches...

En savoir plus

La silhouette du mont Blanc est familière aux Romands. Le Suisse de Saussure y inventa l’alpinisme. Et le nouveau refuge du Goûter est l’œuvre de deux...

En savoir plus

Entre janvier et juin 2017, les élections des délégués du Conseil des Suisses de l’étranger (CSE) seront organisées dans le monde entier. Vous...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch