Vote électronique pour les expatriés

Le 5 août, parallèlement aux festivités organisées sur la place Fédérale, le Conseil des Suisses de l’étranger a également tenu séance dans la vénérable salle du Conseil national du Palais fédéral à l’occasion du centenaire. Quatre-vingt-un membres du Conseil disposant du droit de vote ont élu Christian Zeugin pour succéder à Richard Bauer au poste de président de la Commission de la «Revue Suisse». Le conseiller national Laurent Wehrli a également été élu et succédera à Christa Markwalder qui quitte son poste de membre de l’intérieur du Conseil des Suisses de l’étranger. En outre, le Conseil a reconnu la «Confederation of Oregon Swiss Inc.» des États-Unis comme association suisse.

Après une brève discussion, le Conseil des Suisses de l’étranger a adopté une résolution concernant Postfinance S, qui, semble-t-il, a résilié sans autre forme de procès les cartes de crédit de clients domiciliés à l’étranger. Le Comité de l’OSE invite le Conseil fédéral, et plus particulièrement la conseillère fédérale compétente en la matière, Doris Leuthard, à intervenir auprès de Postfinance afin que cette mesure soit corrigée sans délai.

Les propositions de modification de la procédure d’élection des délégués ont suscité des débats animés, d’autant plus que les prochaines élections du Conseil des Suisses de l’étranger se tiendront l’année prochaine. Pour finir, le Comité de l’OSE a formulé le souhait que tous les Suisses de l’étranger inscrits sur le registre électoral soient autorisés à participer aux élections. Les délégués ont voté avec une forte majorité en faveur de cette recommandation.

Suite à un bref débat sur le vote électronique qui a eu lieu lors de la séance dans la salle du Conseil national, les Suisses de l’étranger se sont clairement prononcés sur ce sujet. Si le vote électronique est possible depuis longtemps à Genève, il n’est pas encore autorisé dans plus de 20 cantons, ce qui concerne également les Suisses de l’étranger originaires de ces cantons. Le fait que neuf cantons aient suspendu le vote électronique peu avant les élections de 2015 avait provoqué une onde de choc au sein de l’OSE, a déclaré Ariane Rustichelli, qui participait au débat en tant que codirectrice de l’OSE et a ainsi lancé un appel aux cantons. Chaque canton est invité à permettre à tous les Suisses de l’étranger de pouvoir enfin bénéficier du vote électronique. Ce vote a été fortement applaudi dans les rangs.

LEH

Commentaires (4)
  1. Michèle ETTLIN MOLLATTE Michèle ETTLIN MOLLATTE at 02.10.2016
    Article très intéressant, notamment la phrase "le Comité de l’OSE a formulé le souhait que tous les Suisses de l’étranger inscrits sur le registre électoral soient autorisés à participer aux élections. Les délégués ont voté avec une forte majorité en faveur de cette recommandation." Il sera intéressant de suivre dans les pages régionales http://www.revue.ch/fileadmin/revue/Ausgaben/2016/05/SRV-1605_FRA.pdf l'accueil réservé à cette recommandation, notamment au sein de la diaspora suisse la plus nombreuse (1/4 des effectifs mondiaux).
  2. Michel Piguet Michel Piguet at 06.10.2016
    J'ai entendu dire que ce n'était pas tout à fait sûr comme excuse avancée.
    La première question qui se pose:
    - Est-ce que les Genevois sont inconscients ou les autres incapables?
    La deuxième question qui se pose, comme dans les énigmes policières:
    - À qui profite le crime?
    Je vais de nouveau faire une petite diatribe contre les personnes qui ne sont jamais sortis de leurs trous et peut-être ont peur de l'étranger? ou de ceux qui sont à son contact. On pourrait s'apercevoir qu'ils ne sont pas pires que les Suisses, éventuellement meilleurs.
    1. Gabriel Freiholz Gabriel Freiholz at 08.10.2016
      Voilà qui est très bien résumé Je pense à ce sujet chaque fois que je reçois au Brésil mon enveloppe électorale environs une semaine après la votation! et je suis sûr de ne pas être le seul dans ce cas et c'est bien dommage. Quand aux esprits chagrins qui ont peur de l'étrange(r)suisse dont certains, par des propos haineux concernant les retraîtés suisses de l'étranger qui "saqueraient l'AVS" en ce qui me concerne après 47 ans de cotisations payées en Suisse je ne leur doit RIEN, je me demande également à qui profite le crime!
  3. Toni Kuhn Toni Kuhn at 25.10.2016
    La même chose, que Gabriel Freiholz, me passe au Mexique, je reçois mon enveloppe électorale trop tard.

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.

La Suisse s’illumine de plus en plus. L’éclairage gagne même les coins les plus reculés du pays. Mais dans cet océan de lumière, un îlot d’obscurité...

En savoir plus

Le 27 novembre prochain, si les Suisses approuvent une initiative des Verts, ils pourront fermer les centrales nucléaires.

En savoir plus

Après quatre ans d’absence, les Lovebugs sont de retour avec un nouvel album intitulé «Land Ho!». Entretien avec Adrian Sieber, le chanteur du groupe,...

En savoir plus

Blottie dans la baie de Brunnen, avec une vue magnifique dans toutes les directions, se trouve la Place des Suisses de l’étranger. Aujourd’hui, la...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch