Voter – en dépit des difficultés!

En toute franchise, avez-vous voté au mois de juin? Si oui, sur combien de projets fédéraux parmi les cinq présentés? J’ai essayé de me forger une opinion, j’ai étudié les documents de vote, lu les journaux, regardé l’émission «Arena» à la télévision suisse et débattu de ces questions avec des amis et des proches.

Cela n’a pas toujours été une partie de plaisir. Il suffit de voir les documents: deux brochures imposantes, plusieurs notices d’informations et un bulletin de vote, à savoir: cinq projets fédéraux – Pro Service public, Pour un revenu de base inconditionnel, Initiative «Vache à lait», Modification de la loi fédérale sur la procréation médicalement assistée, Modification de la loi sur l’asile – et, comme je vis dans le canton de Bâle-Campagne, six projets cantonaux allant de l’accueil extrafamilial des enfants à une décision du Grand Conseil relative à la mise en œuvre d’une réforme de la loi sur les caisses de pension «Landratsbeschluss betreffend Umsetzung der Pensionskassengesetzreform beim Vorsorgewerk der Universität Basel in der Pensionskasse des Kantons Basel-Stadt – partnerschaftliches Geschäft». Finalement, l’enveloppe contenait aussi trois notices de ma commune de Schönenbuch. Elles concernaient le renouvellement des membres de la commission scolaire, du bureau de vote et du président de la commune. Cela faisait au total 14 objets.

C’est beaucoup. Et si l’on songe à la liste interminable des campagnes nationales cette année, je n’ai aucun mal à comprendre l’abstention de certains. On peut s’intéresser à l’actualité politique sans nécessairement avoir un avis tranché sur chaque projet ou se passionner pour chacun d’entre eux. J’ai pourtant essayé et me suis rendu aux urnes le 5 juin. J’espère que vous en avez fait autant! Rappelons que le droit de vote constitue un privilège dont jouissent peu de personnes. La démocratie directe permet aux citoyennes et citoyens suisses de participer activement à leur époque et à la vie politique. Nous devrions donc tous faire cet effort et également faire preuve, de temps en temps, d’un peu de gratitude.

Marko Lehtinen, rédacteur en chef

Commentaires (5)
  1. Rolf Wipraechtiger Rolf Wipraechtiger at 05.08.2016
    Sehr geehrter Herr Lehtinen,
    Am 04.08.2016 wurde mir per E-Mail mitgeteilt, 'Die neue Ausgabe der "Schweizer Revue" ist da.'
    Nur wenn man diese Version der "Schweizer Revue" als PDF oder als Internet Version auf "www.revue.ch" herunterladen möchte, wird einem die Version der "Schweizer Revue" vom April 2015 angeboten.
    Es wäre doch schön, wenn man auch die letzte Version der "Schweizer Revue" als PDF oder als Internet Version auf "www.revue.ch" herunterladen könnte.
    Bitte um Kenntnisnahme.
    Mit freundlichen Grüssen.
    1. B. Sckell B. Sckell at 09.08.2016
      Hallo Herr Wipraechtiger,

      die aktuellste Ausgabe als PDF finden Sie auch auf der Startseite von www.revue.ch im blauen Kasten unter dem Inhaltsverzeichnis (rechts unten) oder direkt hier:
      http://www.revue.ch/fileadmin/revue/Ausgaben/2016/04/SRV_1604_DE.pdf

      Mit herzlichem Gruß

      Barbara Sckell
  2. Ulf D. Meyer Ulf D. Meyer at 05.08.2016
    Ich erhalte die Revue immer zunächst auf Französisch und muss erstmal lange herumsuchen, um das Blatt auf Deutsch umzustellen. Warum können Sie mir das Ganze nicht von Anfang an auf Deutsch schicken, oder wenigstens bereits auf dem Titelblatt die Kästchen für die verschiedenen Sprachen anbringen?
    1. O. Honauer O. Honauer at 05.08.2016
      @ Ulf D. Meyer
      Die Kästchen, um die Sprache zu ändern, sind auch auf der Startseite (Titelblatt) oben links vorhanden.
  3. Yvan Stern Yvan Stern at 09.08.2016
    L'édito ne concerne guère une partie des lecteurs. Non, je n'ai pas voté le 5 juin. De l'Afrique où j'habite, difficile de me rendre aux urnes... Et encore faut-il recevoir avant les brochures dont parle M. Lehtinen, dans ce pays où la poste est très lente, les distances énormes... Donc je suis un citoyen suisse privé de son droit de vote.
    Une solution existe pourtant, qui permet de recevoir la Revue suisse, de vous écrire, de m'occuper de mes comptes, etc... Internet. Tant que le vote par internet ne sera pas possible, je resterai un citoyen sans droits. Evidemment, c'est peut-être compliqué, mais pour un pays fier du plus long tunnel ferroviaire du monde, ce doit être possible, non? Quand?

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.
En profondeur
29/07/2016

La Suisse creuse des tunnels

L’inauguration cette année du tunnel de base du Gothard n’est qu’une étape de la stratégie helvétique systématique d’aménagement souterrain des voies...

En savoir plus

Le 5 juin, trois initiatives populaires et deux référendums ont échoué, la majorité des votants ayant suivi l’avis du Conseil fédéral et du Parlement.

En savoir plus

Le photographe grison consacre sa carrière à interroger la production et la lecture des images. Au Forum de Davos, il a retourné la caméra de...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch