Ce qui nous attend

Il y a parfois de mauvaises surprises. Avec un peu plus d’attention, on aurait peut-être appréhendé les signes avant-coureurs et pu éviter le pire. Pour vous, chères lectrices et chers lecteurs, c’est bien ce qui pourrait se cacher derrière une phrase de la page 29 du présent numéro: «Vous souhaitez passer à la version électronique et ainsi continuer à recevoir six éditions?» On parle de la «Revue Suisse». Et voici la mauvaise surprise: le DFAE et les directrices de l’OSE prévoient de ne remettre à l’avenir que quatre des six éditions annuelles aux abonnés qui reçoivent la version papier. Seulement celles et ceux ayant opté pour la version électronique en recevront encore tous les numéros, ce qui signifie qu’à l’avenir, les abonnés à la version papier n’auront plus accès qu’à une partie des informations. Nous aimerions savoir ce que vous, chères lectrices et chers lecteurs, en pensez. Vous pouvez également le faire savoir directement aux responsables, aux adresses suivantes: juerg.burri@eda.admin.ch, mastantuoni@aso.ch ou rustichelli@aso.ch.

Les élections du 18 octobre n’ont pas véritablement réservé de grandes surprises: comme prévu, l’aile bourgeoise a fortement progressé au Conseil national. Au cours de la dernière législature, nous avons vu comment l’Union démocratique du centre (UDC) – désormais de loin le parti le plus fort – a exploité initiatives et référendums pour imposer sa politique, érigeant la volonté populaire au rang de norme absolue, avec pour levier l’Etat de droit. Ce dernier est pourtant indissociable de la démocratie, ce qui implique qu’aucun pouvoir public – ni le Parlement, ni le gouvernement, ni le peuple – ne peut à lui seul avoir le dernier mot. Qui gouverne doit aussi s’en tenir aux lois, car l’adaptation arbitraire de ces normes en fonction des situations mène à la dictature. Vous trouverez nos comptes rendus des élections aux pages 12 à 15.

Et en guise de conclusion, une information personnelle. Vous avez sous les yeux ma dernière édition de la «Revue Suisse» en tant que rédactrice en chef. Je prendrai ma retraite en février 2016 et transmettrai début novembre la direction de la rédaction à mon successeur, Marko Lehtinen. Les cinq années que j’ai passées à ce poste ont été très enrichissantes. Nous sommes parvenus, avec l’équipe rédactionnelle, à adapter la «Revue Suisse» aux exigences modernes de la communication. Et nombreuses ont été vos réactions, chères lectrices et chers lecteurs: suggestions, compliments, mais aussi parfois une certaine désapprobation. Je vous en remercie, car sans de telles réacitons une rédaction travaille dans le vide.

Barbara Engel, rédactrice en chef

Commentaires (11)
  1. Barbara Speich Barbara Speich at 14.11.2015
    Alles Gute und Liebe zur Pensionierung wünsch ich Ihnen Frau Barbara Engel. Barbara Speich aus Serbien.
  2. Fabian Pedrazzini Fabian Pedrazzini at 15.11.2015
    Thank you so much, we have all appreciated your good work. Happy retirement. Fabian Pedrazzini, Hong Kong China
  3. Monique Bruderer Williams Monique Bruderer Williams at 17.11.2015
    Tous mes remerciements pour ces années de travail accompli dans le souci de nous informer fiablement et exhaustivement, et d'une communication agréable. Bonne retraite ! Monique Bruderer Williams, France.
  4. Yves GIUDICELLI Yves GIUDICELLI at 17.11.2015
    Très bonne retraite et merci pour l'excellence du travail d'information que vous avez accompli. Yves Giudicelli, Maroc.
  5. Marion Bader Marion Bader at 18.11.2015
    Bonne retraite, et encore merci pour tout votre travail, très apprécié .
    Marion Bader, San Miguel de Allende, Mexico
  6. Marion Bader Marion Bader at 18.11.2015
    Bonne retraite, et encore merci pour tout votre travail, très apprécié .
    Marion Bader, San Miguel de Allende, Mexico
  7. Willy Henri Pfister Willy Henri Pfister at 20.11.2015
    Bonne retraite et merci de nous avoir permis de suivre l'actualité Suisse avec autant de précision et de "neutralité".
  8. Willy Henri Pfister Willy Henri Pfister at 20.11.2015
    Bonne retraite et merci de nous avoir permis de suivre l'actualité Suisse avec autant de précision et de "neutralité".
  9. Shahram Amintorabi Shahram Amintorabi at 20.11.2015
    Besten dank Frau Engel, ich wünsche Ihnen alles Gute, freundliche Grüsse
  10. Kunz Jean Kunz Jean at 28.11.2015
    Merci pour tout le travail effectué et le temps que vous y avez consacré avec conscience professionnelle. Bonne retraite
  11. Yvonne Drews Yvonne Drews at 11.12.2015
    Seitdem Sie, liebe Frau Barbara Engel, als Chefredakteurin das Editorial in der Schweizer Revue geschrieben haben, war ich begeistert über Ihre sachliche, mutige und kritische Kommentierung. Ich bedauere es sehr, dass Sie pensioniert werden. Sie werden mir fehlen! Trotzdem wünsche ich Ihnen einen aufregenden Unruhestand!

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.

La Suisse devient plus sauvage: des prédateurs indigènes autrefois disparus réapparaissent. Si cette nouvelle enthousiasme les citadins éloignés de la...

En savoir plus

«Revue Suisse»: Des animaux jadis disparus font leur retour en Suisse. Ces nouvelles doivent vous réjouir, non?

Reinhard Schnidrig: Oui. Mais les...

En savoir plus

Georg Kohler, professeur émérite de philosophie politique à l’Université de Zurich, suit et analyse la campagne électorale suisse tout au long de...

En savoir plus
Politique
04/11/2015

La Suisse vire à droite

Le score de l’Union démocratique du centre (UDC), plus grand parti de Suisse, est en nette hausse. Les petits partis du centre perdent des voix; même...

En savoir plus

Le secrétaire d’État Jacques de Watteville a été désigné en août négociateur en chef avec l’UE. Il lui incombe donc la délicate tâche d’apaiser les...

En savoir plus

La loi sur les Suisses de l’étranger (LSEtr) est entrée en vigueur début novembre. Importante pour les citoyennes et citoyens helvétiques établis à...

En savoir plus

«Revue Suisse»: Quelles sont, selon vous, les principales nouveautés de la loi sur les Suisses de l’étranger?

Hans Stöckli: La plus grande nouveauté,...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch