Ueli Maurer

Après le rejet de sa réforme de l’armée par le parlement le 18 juin, le conseiller fédéral Ueli Maurer a quitté la salle du Conseil national sans mot dire. Le lendemain, la «Neue Zürcher Zeitung» expliquait que l’UDC, le parti d’Ueli Maurer, était à l’origine du «coup de poker du Conseil national» pour le développement de l’armée. L’UDC demandait en réalité une hausse bien plus forte des effectifs et bien plus d’argent (400 millions de francs en plus) que ce qu’avait proposé la commission chargée de l’examen préalable.

Commentaires (0)

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.

Marquée par de multiples événements commémoratifs, l’année 2015 montre une fois de plus que l’histoire libère les émotions les plus vives, tout en...

En savoir plus

Le débat historique autour de Marignan, qui s’applique à différencier les mythes de la réalité, ne trouve que peu d’écho en Romandie.

En savoir plus

«Maja» et «Rosmarin», écrits par Ina Jens alors qu’elle résidait au Chili, sont une véritable ode au Domleschg.

En savoir plus

En 1915, des leaders socialistes-révolutionnaires venus des quatre coins d’Europe se réunirent à Zimmerwald pour une conférence secrète. Lorsque les...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch