Écho

Nouvelles règles pour les initiatives populaires

Le laboratoire d’idées Avenir Suisse demande que les initiatives fédérales soient soumises à des règles plus strictes à l’avenir. Elles sont en effet de plus en plus utilisées pour faire de la politique, ce qui n’est pas leur but. Avenir Suisse propose d’augmenter le nombre de signatures à 211000, soit 4% des électeurs. En outre, leur conformité légale devrait être vérifiée plus strictement lors de l’examen préliminaire.

Plus d’hôtes que prévu

Contrairement à toutes les prévisions, l’hôtellerie suisse enregistre de bons résultats. Selon l’Office fédéral de la statistique, on a compté 3,1 millions de nuitées en février 2015, soit une hausse de 6% par rapport à février 2014 (+176000 nuitées). Presque la moitié sont le fait des clients indigènes, 8,4% de plus que l’année dernière. L’accroissement est de 3,8% pour les clients étrangers.

Nouveau comité pour sauver les bilatérales

«Avantage Suisse», ainsi s’appelle le nouveau comité qui entend s’opposer au mouvement «EU-NO» de l’ancien conseiller fédéral Christoph Blocher et à l’offensive de l’UDC contre les accords bilatéraux et la Convention européenne de sauvegarde des Droits de l’homme (CEDH). Parmi les membres fondateurs, on compte notamment la conseillère aux États PS Pascale Bruderer, les conseillers nationaux Ruedi Noser (PRD), Hans Grunder (PBD), Filippo Lombardi (PDC) et Raphaël Comte (PRD), ainsi que les entrepreneurs Jobst Wagner et Hansjörg Wyss. Ces derniers sont prêts à faire un don de deux millions de francs pour le financement de départ. Dans l’éventualité d’une votation sur les accords bilatéraux, ils mettraient encore cinq millions à disposition, selon les médias.

Erratum

Dans notre éditorial de la Revue Suisse d’avril, on pouvait lire qu’il n’est pas question des relations entre la Suisse et l’UE dans la plate-forme électorale du Parti Socialiste (PS.) Le PS n’est pas d’accord avec cette déclaration et rectifie en ces termes: si l’Europe n’est mentionnée dans aucun des 10 projets du programme électoral, le mot «Europe» apparaît cinq fois dans son préambule.

Commentaires (0)

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.

Samir avait six ans lorsqu’il est arrivé d’Irak en Suisse. C’était en 1961. Aujourd’hui, c’est l’un des plus célèbres réalisateurs suisses. Il a...

En savoir plus

La décision de la Banque nationale de cesser sa politique de contrôle du franc suisse a été guidée par la crainte d’une perte de contrôle de la...

En savoir plus

Cette année, l’immigration est le sujet de désaccord majeur en Suisse. Les immigrés actuels sont tout particulièrement concernés par la manière dont...

En savoir plus

Georg Kohler, professeur émérite de philosophie politique à l’Université de Zurich, suit et analyse tout au long de l’année la campagne électorale...

En savoir plus

En juin, les Suissesses participeront pour la première fois de l’histoire du football aux Championnats du monde. Pour autant, cet événement n’attire...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch