Des visions pour la Suisse de ­demain

Des espaces naturels au cœur de la ville, moins de trafic et sens accru de la communauté: c’est le scénario fondateur du projet «Swisstopia» grâce auquel la Haute Ecole du paysage, d’ingénierie et d’architecture (hepia) de Genève a remporté le concours d’idées «demain? La Suisse».

L’équipe gagnante hepia avec la conseillère fédérale Doris Leuthard

Dans le cadre de ce concours du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC), les étudiants de cinq hautes écoles spécialisées ont été invités à imaginer la Suisse de 2035. Le jury présidé par la conseillère fédéral Doris Leuthard a rendu sa décision fin octobre.

À quoi ressemblera la Suisse dans 20 ans? Pour une fois, la question n’a pas été confiée à des instituts de prévision, mais à cinq hautes écoles spécialisées sélectionnées dans toutes les régions de Suisse. Les étudiants ont relevé le défi et esquissé les contours de la Suisse de demain en adoptant des approches très différentes. 

A l’issue d’un débat animé, le jury a récompensé le projet «Swisstopia» présenté par la Haute Ecole du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève (hepia), rattachée à la Haute École spécialisée de Suisse occidentale. Selon le jury, le projet de l’hepia propose de manière remarquable des solutions à une dimension essentielle du développement urbain futur: le paysage urbanisé. Les rédactrices et rédacteurs du projet auraient fait preuve d’audace en tenant compte du désir d’une frange de la population de vivre dans un paysage productif. Par ailleurs, ils défendaient dans leur projet des valeurs spécifiques. L’objectif est de valoriser davantage la communauté, ce qui confère au travail une nouvelle signification.

Les contributions de ce concours, lancé au printemps 2014 par la conseillère fédérale Doris Leuthard, revêtent un intérêt particulier pour le DETEC qui, en tant que département chargé des infrastructures, sera également amené à façonner la Suisse de demain. Dans la mesure du possible, ces projets devraient être intégrés à des mesures politiques concrètes.SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DETEC

Les universités impliquées

Les hautes écoles suivantes ont participé au concours «demain? La Suisse»

Hochschule für Technik Rapperswil (HSR), Fachhochschule Ostschweiz (FHO), Rapperswil-Jona SG

Hochschule Luzern – Design & Kunst (HSLU), Fachhochschule Zentralschweiz, Lucerne

Hochschule für Gestaltung und Kunst (HGK), Fachhochschule Nordwestschweiz (FHNW), Bâle

Haute Ecole du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève (hepia), Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), Genève

Dipartimento ambiente costruzioni e design (DACD), Scuola universitaria professionale della Svizzera italiana (SUPSI), Manno TI

Plus d’informations sur le concours, les participants et leurs projets à l’adresse: http://www.are.admin.ch

Commentaires (0)

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.

C’est seulement au cours du XVIIIe siècle que l’on a commencé à considérer les Alpes ainsi que d’autres chaînes de montagnes d’un point de vue...

En savoir plus

Autrefois gigantesques, les forteresses des Alpes suisses ont perdu leur vocation militaire, mais leur légende reste ­intacte. Ces anciens bunkers top...

En savoir plus

Ils sont doués, ambitieux et ont entre 15 et 18 ans. Ils n’ont qu’un seul objectif: remporter le Prix de Lausanne. Pourquoi ce concours de danse...

En savoir plus

La Suisse est toujours présente dans les avancées spatiales. Prenons l’exemple du récent voyage spectaculaire de la sonde Rosetta vers la ­comète...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch