Stress

Stress, qui a 41 ans, est au rap suisse, ce que Stephan Eicher est au rock helvète: aussi connu, aussi identifiable. Cette année, il sortira son 7e album. Pour ce blanc bec, né sur les rives de la mer Baltique, l’énergie du hip hop prend d’ailleurs ses sources dans le rock, pas dans le groove black. «Je suis rock. J’ai grandi dans des blocs en Estonie. Il n’y avait pas beaucoup de criminalité, car les criminels c’était l’État. On faisait la queue pour le papier toilette et pour le pain et, à défaut d’alcool, les gens buvaient de l’eau de Cologne. Lausanne? Ce lieu a été un havre de sécurité pour moi», a raconté le rappeur dans un reportage de «Vacarme», émission de La Première diffusée en novembre 2017.

La Suisse, l’argent, Stress en parle avec un aplomb et une gouaille formidables. On lui reproche d’avoir fait de la pub pour Coca-Cola. Il défend son choix en se moquant d’un pays qui n’aime pas les stars. «T’as vendu des disques, mec? C’est un problème! T’as fait Coca? C’est un problème! Mais pour moi, quand j’avais 15 ans, boire un Coca, c’était le Graal», explique-t-il.

Stress, qui a fait le pas vers Zurich, est un fervent défenseur d’une Suisse colorée. Il l’a fait savoir en son temps dans des paroles hostiles à l’UDC. «En Suisse allemande, on a beaucoup de musique populiste», a-t-il regretté, éraflant des amis rappeurs. «Certains font de la youtze! Hey, mec, tu peux pas faire de la youtze! On vient de la musique urbaine, notre culture, c’est la mixité!» Businessman engagé? Tel pourrait être l’oxymore décrivant le remuant lascar.

Stéphane Herzog

Commentaires (0)

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.
En profondeur
21/03/2018

À chaque quartier sa bière

Un doux bruit de capsule qui saute et la bière coule dans le verre, libérant des petites bulles qui remontent à la surface pour former de la mousse....

En savoir plus

La Banque nationale suisse n’a pas le monopole de l’émission de monnaie. Les banques commerciales peuvent également créer de l’argent, mais une...

En savoir plus

La Suisse a envisagé d’octroyer à l’UE pour la deuxième fois 1,3 milliard de francs pour le développement des pays membres les plus pauvres. Mais les...

En savoir plus

Il y a cinquante ans, en Suisse aussi, le moment de changer le monde en profondeur semblait venu. Et Fritz Osterwalder a vécu les évènements de 1968,...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch