La transformation numérique de la Suisse

La cyberadministration s’est fixé comme objectif de mettre à la disposition de la population, des acteurs économiques et du secteur public des prestations simples, rapides et accessibles en tout lieu. L’utilisation de technologies de la communication et de l’information (TIC) modernes permet de concevoir des offres de services sécurisées, transparentes et efficientes. Ces évolutions profitent également aux Suisses et Suissesses de l’étranger.

Le développement rapide des TIC ces dernières années a influencé l’activité des institutions publiques et politiques. Elles recourent en effet de plus en plus souvent à internet pour communiquer des informations plus facilement qu’avant et proposer des prestations numériques.

Parmi les prestations numériques, il y a par exemple le vote électronique, qui permet d’adapter aux techniques du XXIe siècle la culture et les traditions suisses en matière de droits politiques. Le vote électronique est particulièrement utile pour certains groupes aux besoins spécifiques, comme les Suisses de l’étranger. Le 5 avril 2017, le Conseil fédéral a décidé d’introduire le vote électronique dans toute la Suisse. Il prévoit de soumettre au Parlement une révision des bases légales et d’établir ainsi le vote électronique comme troisième moyen de vote, avec le vote en personne et le vote par correspondance. Quelque 77 000 Suisses et Suissesses de l’étranger ont pu voter par voie électronique le 24 septembre 2017 dans les cantons de Berne, Lucerne, Fribourg, Bâle-Ville, Saint-Gall, Argovie, Neuchâtel et Genève. Les cantons de Fribourg, Bâle-Ville, Saint-Gall, Neuchâtel et Genève ont aussi proposé le vote électronique à quelque 103 000 électeurs en Suisse.

L’introduction d’E-ID, le premier système d’identification électronique reconnu par l’État, est un autre objectif de la cyberadministration. Le Parlement doit se pencher dans le courant de l’année sur le projet de loi sur les services d’identification électronique (loi e-ID), basé sur une répartition des tâches entre l’État et le marché. La Confédération assume ainsi son rôle d’autorité de régulation et de reconnaissance et veille à établir des conditions-cadres juridiques et organisationnelles optimales. L’e-ID permet de s’enregistrer facilement à toute heure auprès de différents prestataires électroniques et, par exemple, de recevoir aisément et en sécurité un extrait de casier judiciaire ou d’accéder au guichet en ligne des Suisses de l’étranger. Cette identification sans document papier, ni identifiant, ni mot de passe simplifie les démarches sur chaque portail en ligne. L’e-ID est une prestation de base, sur laquelle s’appuient d’autres services numériques. C’est le point de départ de la généralisation de la cyberadministration.

Afin de mettre en œuvre la cyberadministration, la Confédération, les cantons et les communes ont élaboré une stratégie commune déclinée en douze projets et prestations. Le comité de pilotage de la cyberadministration suisse est chargé de définir ces projets et prestations pour quatre ans, de les contrôler chaque année et de les adapter si nécessaire. Une convention-cadre régissant la collaboration au sein de la cyberadministration règle la mise en œuvre commune de la stratégie par les trois niveaux fédéraux. La Confédération et les cantons contribuent à parts égales au financement de la stratégie.

Commentaires (3)
  1. Karl Wicki Karl Wicki at 24.01.2018
    ...wenn man dann die Abstimmungsunterlagen per Post micht erst eine Woche nach dem Abstimmungstag erhält, wie bei mir und einigen CH-Kollegen hier zur Abstimmung vom 24.9.17. Ich hatte dann via e-Mail in der CH nachgefragt, ob sie mir den Stimmrechtsausweis elektronisch übermitteln könnten, damit ich noch rechtzeitig abstimmen könnte. Antwort: Dies sei von Gesetzes wegen nicht möglich. Ich weiss nicht, wer da geschlampt hat, die CH-Behörden oder die thailändische Post.
  2. Hans Beat Schweizer Hans Beat Schweizer 3 semaines ago
    Die Erfahrung zeigt, dass der Postweg langsamer und langsamer wird. Auch Empfaenger in Suedafrika koennen ein Lied von nicht rechtzeitig angekommenen Unterlagen fuer Abstimmungen und Wahlen singen. Die Schweiz hinkt auch hier wieder mal 20 Jahre hinten nach! Meinerseits habe mich bei meiner Kontaktgemeinde fuer Stimm- und Wahlangelegenheiten abgemeldet. Lieber verzichte ich auf meine Rechte, als dass ich mich vier Mal im Jahr aergern will...
  3. Michael Gaedeke-Sartori Michael Gaedeke-Sartori 1 semaine ago
    Same problem with US Mail: non riceviamo il materiale di votazione in tempo, per la maggioranza delle votazioni. Per il voto Billag abbiamo ricevuto il materiale questa settimana. Sperando che il return mail arrivi in tempo...

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.

Attaque du service public par l’initiative No Billag, lutte de la presse pour sa survie, nouvelles approches modérées dans les médias en ligne: le...

En savoir plus

À l’origine, les petites luges étaient destinées au transport de marchandises. Ensuite, un menuisier a conçu la luge de sport Davos. Depuis, ce moyen...

En savoir plus

Les banlieues de Genève ont accouché d’une équipe de jeunes rappeurs qui scandent des textes à valeur existentielle. Leur chef de file, le rappeur...

En savoir plus
Sport
22/01/2018

Le moment idéal

Martina Hingis, qui a très tôt gravi les sommets du tennis, est tombée dans les affres du dopage, pour renouer finalement avec le succès et la...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch