Le changement climatique se fait sentir en Suisse

«Quand bien même certains refusent encore d’y croire, le changement climatique est une réalité.» C’est en ces mots que la présidente de la Confédération, Doris Leuthard, s’est exprimée en août dernier devant les médias à Bondo. Peu de temps auparavant, une masse rocheuse de trois millions de mètres cubes s’était détachée du Piz Cengalo situé non loin de là et avait déclenché de gigantesques coulées de roches jusque dans la vallée où une partie du village a été ensevelie. Huit randonneurs ont perdu la vie, mais personne n’a été touché sur le lieu même grâce au système d’alarme mis en place. Cependant, les dégâts matériels sont considérables.

Jusqu’à présent, les catastrophes naturelles se passaient toujours à l’autre bout du monde et nous découvrions les cyclones dévastateurs aux Caraïbes ou les inondations provoquées par les pluies torrentielles en Asie à la télévision et dans nos journaux. Aujourd’hui, la Suisse est directement concernée. Dans les montagnes, des glaciers se brisent et des masses rocheuses tombent jusque dans la vallée. Dans les plaines, des villages sont inondés et des cultures sont détruites au mois de mai par le gel ou des grêlons gros comme des balles de tennis.

La météo se déchaîne aussi en Suisse. Nous devons nous y faire. Et, comme nous le confirme l’article principal de ce numéro, nous en connaissons les causes: l’augmentation des températures en haute montagne et la fréquence toujours plus élevée d’étés très chauds. Tout cela a une influence directe sur les glaciers et sur la stabilité des flancs de montagne.

Il n’est pas encore prouvé à 100 % que les modifications climatiques soient le résultat des activités de l’homme, et non les effets des caprices de la nature. C’est bien dommage, car de nombreuses personnes continuent de vivre au quotidien comme si de rien n’était. Comme l’affirme la présidente de la Confédération, Doris Leuthard, le changement climatique est quand même une réalité que l’on ne peut plus nier. Et depuis les événements de Bondo, cette réalité existe aussi chez nous.

Marko Lehtinen, rédacteur en chef

Commentaires (2)
  1. Kati Lyon-Villiger Kati Lyon-Villiger 3 semaines ago
    Dear Mr. Lehtinen, ich glaube kaum, dass jemand leugnet, dass Klimawandel eine Realitaet ist - und schon immer war. Auch Präsident Trump leugnet das nicht, wenn Sie ihm genau zuhören. Aber die Frage ist, was können wir wirklich dagegen tun? Was für kurzfristige und langfristige Resultate können wir erreichen? Wenn wir das einmal mit Sicherheit wissen, dann wird sich wohl keiner mehr sträuben.

    Im Gletschergarten in Luzern lehrte man uns, dass Luzern einmal tropisch war nachdem die Gletscher, die es bedeckten, schmolzen. Was passierte? Klimawandel?
  2. Helen Meier Helen Meier 2 semaines ago
    Liebe Frau Kati Lyon-Villiger, Ihren Hinweis auf den Gletschergarten Luzern finde ich sehr spannend, denn dieser Garten lehrt uns viel. Luzern war tatsächlich mal tropisch. Seit etwa 600'000 Jahren wechseln sich Eiszeiten und Zwischeneiszeiten. Also alles wie gehabt? Der Wandel, der sich jetzt vollzieht, ist erdgeschichtlich betrachtet ungewöhnlich, er ist superschnell. Aus der Vergangenheit kennen wir Klimawandlungen, der sich über hunderte, tausende Jahre erstreckten. Jetzt messen wir im Schweizer Gebirge jedes Jahr neue Höchsttemperaturen - und sehen die Folgen, wie die Revue sehr gut darstellt. Zudem gabs ein so rasantes Artensterben wie jetzt zuletzt Ende der Permzeit. Damals starben 90 Prozent aller Kreaturen aus. Bitte prüfen Sie Ihre Überlegung: Wenn es stimmen sollte, dass wir nur in einer Zwischeneiszeit stecken und das vertraute Auf und Ab des Klimas weitergeht, dann müssten wir jetzt auf eine Eiszeit zusteuern. Aber wir - und damit meine ich wir durch unseren energiefressenden Lebensstil - kochen das Klima hoch und das mit einem absolut erschreckenden Tempo. Warum etliche glauben, es komme auch mit Nichtstun vielleicht gut heraus, ist mir unverständlich. Zu Herrn Trumps Logik in Sachen Klima möchte ich mich nicht äussern. Er bewegt sich ausserhalb des Bereichs, den ich verstehe und begreife.

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.

Les Alpes sont puissantes et belles. Mais elles sont tout à la fois puissantes et redoutables, car elles s’effondrent et menacent la vallée. Les...

En savoir plus

Après 18 ans d’absence au sein du gouvernement, la Suisse italophone y est à nouveau représentée. La composition du Conseil fédéral respecte...

En savoir plus

Il y a quelques années, il paraissait improbable que Beat Feuz décroche un jour une médaille d’or à la Coupe du monde. Aujourd’hui, il semble presque...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch