Récit d’un jeune boursier

Aujourd’hui, nous donnons directement la parole à un jeune Suisse de l’étranger qui a grandi au Brésil. Paulo Wirz est arrivé en Suisse à 18 ans pour découvrir le pays de ses grands-parents. Il a obtenu il y a peu un Bachelor à la Zürcher Hochschule der Künste ZhdK (Haute école d’arts de Zurich).

«Je suis né dans la plus grande ville du Brésil, São Paulo, mais j’ai grandi dans une petite ville qui porte le nom exotique de Pindamonhangaba. Il n’y avait ni cinéma, ni théâtre, ni centre commercial et l’unique musée était fermé. En revanche, la nature était très présente. […] Ma première rencontre avec la Suisse s’est déroulée à Pinda, par l’intermédiaire du fauteuil de mon grand-père qui était dans le salon. […] À l’époque, je ne pensais pas que j’apprendrais un jour la langue de mes grands-parents. En 2008, juste après le collège, j’ai eu l’opportunité de partir voyager pour la première fois en Suisse […] car j’avais décidé d’étudier la photographie. Mais j’ai d’abord dû faire mon service militaire, durant lequel j’ai suivi une formation d’ambulancier à l’école de recrues d’Airolo. […] J’ai commencé mes études à Lausanne, où j’ai appris le français de manière assidue. Tout se déroulait comme je l’avais prévu. Mais mes études étaient très prenantes; je n’avais pas assez de temps pour travailler et gagner de l’argent. Mes parents m’aidaient financièrement mais malheureusement pas assez; je suis donc parti à la recherche de fondations sur internet. Après de nombreuses réponses négatives, je suis tombé sur l’AJAS (aujourd’hui educationsuisse) et j’ai enfin vu le bout du tunnel. Grâce au soutien d’educationsuisse et à la bourse octroyée par mon canton d’origine, Zurich, j’ai pu consacrer toute mon énergie à mes études.

Je serai toujours reconnaissant pour cette opportunité qui m’a été offerte. Sans l’aide des collaborateurs d’educationsuisse et du service des bourses, qui m’ont également soutenu lorsque je suis parti étudier à la ZhdK, je ne serais vraisemblablement pas là aujourd’hui. […] Le pays de mes grands-parents m’a beaucoup appris et m’a ouvert de nombreuses portes. Les différentes cultures et langues de ce pays m’ont appris l’importance de la tolérance et m’ont donné les clés du vivre-ensemble. Elles m’ont certainement beaucoup aidé à évoluer. C’est en Suisse que j’ai compris qu’il faut poursuivre ses rêves et ne jamais y renoncer.»

Paulo Wirz a écrit ce récit pour notre rapport annuel 2015. Le rapport annuel ainsi que l’article complet (en allemand, p. 20–21) sont disponibles sur notre site www.educationsuisse.ch.

Si vous avez des questions sur le thème de la formation en Suisse, vous pouvez contacter nos collaboratrices à Berne par e-mail ou par téléphone ou prendre rendez-vous pour un entretien personnel. Nos collaboratrices parlent français, allemand, anglais, italien et espagnol.

info@educationsuisse.ch | www.educationsuisse.ch

Tél. +41 (0)31 356 61 04

educationsuisse, Alpenstrasse 26, 3006 Berne, SUISSE

Commentaires (0)

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.

Rares sont les pays qui peuvent se targuer d’être mesurés et cartographiés de manière aussi complète et précise que la Suisse. Les cartes nationales...

En savoir plus

Être ou ne pas être: telle est la question! Les Vert’libéraux et le Parti bourgeois-démocratique risquent l’implosion s’ils ne se reprennent pas en...

En savoir plus

La statistique de la criminalité publiée par les autorités met en évidence la face sombre de la vie quotidienne en Suisse. Les chiffres relatifs aux...

En savoir plus

La Valaisanne Marie-Thérèse Chappaz a parié sur une approche naturelle du vin. Célébrée à l’international, la vigneronne trace son sillon sans...

En savoir plus

Si les grands orchestres suisses sont le plus souvent dirigés par des Français, des Britanniques ou des Italiens, trois chefs d’orchestre suisses...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch