Une double identité

Mon nom trahit mes racines étrangères. Lehtinen est un nom finlandais aussi courant que Müller chez nous. Je suis né en Finlande et mes deux parents sont originaires du sud de ce pays nordique.

De temps en temps, je le ressens dans les petites choses du quotidien. Par exemple, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai dû épeler mon nom de famille. Et lorsqu’on me le demande, j’explique que le «h» de «Lehtinen» ne se prononce pas «ch», mais comme un «h» aspiré.

Dans mon enfance, il n’y avait pas que mon nom pour me rappeler que je n’étais pas un «vrai» Suisse. Je me souviens encore bien de cette fois où j’étais le seul déguisé en cowboy au Carnaval de Bâle: un sacrilège absolu dans l’esprit de la population locale! Enfant, j’étais aussi le pire skieur de mon cercle d’amis.

Un jour, mes parents m’ont dit qu’en vivant à l’étranger, ils avaient littéralement «perdu leur langue» et, par là, une partie de leur identité. Au fil des années, leur finnois s’est rouillé, sans qu’ils maîtrisent non plus très bien l’allemand pour autant. Un problème que je ne connais pas vraiment pour ma part. Je suis arrivé en Suisse si jeune que personne ne remarque mes origines finlandaises quand je parle. Je sais parfaitement l’allemand – et le finnois également.

Mais je peux comprendre ce sentiment de déchirement, l’impression de vivre «entre deux chaises». Devenus des étrangers dans notre pays d’origine, nous le sommes également dans notre pays d’adoption. Moi aussi, malgré une totale intégration et mon passeport suisse, je suis resté « le Finlandais». «Vous ne parlez pas beaucoup là-bas, hein!?» «Alors toi, tu dois être un gros buveur!» Et lorsque je retourne en Finlande, là-bas, je suis toujours considéré comme un Suisse. Évidemment, j’ai un compte bancaire bien garni, mais je n’en parle à personne!

Plus jeune, j’avais parfois le sentiment d’être apatride. Aujourd’hui, je n’ai plus ce sentiment, car je n’ai plus une, mais deux patries! Et loin d’être un fardeau, je considère plutôt cela comme un cadeau. Cette double identité a élargi mon horizon, m’a ouvert l’esprit et m’a rendu plus flexible. Et aujourd’hui, je suis autant lié à l’un qu’à l’autre de ces pays.

Marko Lehtinen, rédacteur en chef

Commentaires (7)
  1. Wave Dancer Wave Dancer at 20.05.2017
    Herr Lethinen, Sie haben sich bestens in 2 Gesellschaften integriert und assimiliert. Das geht aber nur mit einer guten Portion Willen, Interesse, Intelligenz und Abgeklärtheit. Das kann man aber nicht generell bei allen voraussetzen, im Gegenteil! Beste Grüsse eines Doppelbürgers (erst CH-Bürger, dann Bürger eines kleinen Inselstaates).
    1. Mia.dunford Mia.dunford at 21.05.2017
      I am a Cinquieme Swiss... as we are called, because I speak the Fifth language = English. My father was Berner, mother Ticinese but she made us 5 kids learn German, French ,Italian
      And English as well as Swahili.

      I was born in East Africa and did English eduction, married an Englishman and moved to Seychelles. I feel comfortable in Africa, Seychelles, England and Switzerland and am very loyal to my fatherland although I have never worked in CH.

      Vive la difference!
      Mia
  2. Janos Szava Janos Szava at 20.05.2017
    Ich bin auch ein Dopelbürger (H-CH). Ich habe immer 2 Heimaten gehabt. Zur Zeit lebe ich in Ungarn, jedoch Schweiz vermisse ich sehr. Wenn ich in der Schweiz bin, dann fehlt mir "meine ungarische Seite". Jedoch, es hat mir nie eine Identitätsstörung verursacht.
    Janos Szava
    1. Jolyon Kay Jolyon Kay at 22.05.2017
      I have just regained Swiss nationality, through m mother who lost hers when she married an Englishman. I'm very proud of my new passport. After Brexit I may need it to go to and fro.
  3. Ralf Udo Krebs Ralf Udo Krebs at 22.05.2017
    Bravo pour votre témoignage Marko ! ...et pour vous informer que je vis depuis plus de neuf ans en... Colombie !

    Je maîtrise bien évidemment parfaitement l'espagnol et paviens même à différencier les divers accens locaux.

    On me demande souvent si je désirerais devenir colombien et, franchement, je n'en vois que peu d'avantages sinon pour obtenir le droit de vote dans un pays où la politique est rongée par une corruption endémique... non merci.

    D'autant plus que mon passeport suisse m'offre de multiples avantages notamment pour mes déplacements à l'étranger. Je remarque que les citoyens suisses sont plutôt bien vus un peu partout et que de ce fait, je ne ressens pas la nécessité d'adopter une autre nationalité même si j'apprécie beaucoup mon pays d'adoption : la Colombie.

    Bien à vous ! Ralf
  4. Claudia Stockburger Claudia Stockburger at 22.05.2017
    Ich bin Europäerin!
    Italienerin durch meinen Vater, Schweizerin durch Geburt und Prägung, Deutsche auf eigenen Antrag.
    Meine Mutter war Schweizerin (mit legendärem ungarischem Urahn), mein Vater Italiener, mein Ehemann ist Deutscher, unsere Kinder sind Doppelbürger. Ich spreche sechs europäische Sprachen - fünf davon fließend - habe Verwandte in England, Freunde in Frankreich, Bekannte in Lettland...

    Ich glaube fest daran, dass wir lernen müssen, als Europäer zu denken, zu leben und zu handeln - ohne die Werte und Grundsätze unseres jeweiligen Ursprungslandes zu übergehen oder zu vergessen. Wir können einander so viel geben und so viel von einander profitieren, wenn wir - zwar auch! - aber nicht nur immer auf unser eigenes Gärtchen schauen!

    Europa ist eine Schatzkammer voller großartiger kultureller und menschlicher Errungenschaften, voller wunderbarer Traditionen und Gegensätze, kostbarer Hand- und Kunstfertigkeiten und von überwältigender landschaftlicher Schönheit und Vielfalt. Mich begeistert die Fülle der unterschiedlichen Lebens- und Umgangsformen und Denkweisen, der musikalischen und kulinarischen Ausprägungen, der verschiedenen Staatsformen mit ihren jeweiligen Vor- und Nachteilen.

    Zugegeben; Vielfalt ist meist mühsam, braucht Einfühlungsvermögen und Geduld, braucht überzeugende Argumente, langen Atem und Kompromissbereitschaft. Nichts kann einfach durchgepaukt oder ein für alle Mal erledigt werden! Aber Vielfalt ist Reichtum und Potential und damit Voraussetzung für gesunde Entwicklung.

    Lasst uns miteinander und nicht gegeneinander leben und arbeiten!

    Claudia Stockburger-Maridati
  5. brigitte brigitte 1 day ago
    Sie suchen einen persönlichen Kredit oder Hypothek kurz- oder langfristige, feste oder variable Rate oder offen oder geschlossen ist, bieten wir eine breite Palette von persönlichen oder Hypothek Optionen, um Ihren Finanzierungsbedarf zu decken. Fühlen Sie sich frei, uns für weitere Informationen zu schreiben: higaziebrigitte334@gmail.com

Écrire un commentaire

La rédaction se réserve le droit de supprimer des commentaires discriminatoires, racistes, diffamatoires ou haineux ou de fermer la fonction commentaires de cet article.

En février, le Gouvernement genevois a créé la surprise en annonçant un plan ouvrant la voie à la régularisation de milliers de sans-papiers. Cette...

En savoir plus

Elle est la célébrité suisse préférée du public et fête ses 40 ans cette année. Entretien avec Francine Jordi sur les déboires du «Stadl Show», le...

En savoir plus

Jadis largement répandus, les tableaux panoramiques – ou circulaires – ont connu une longue traversée du désert. Aujourd’hui, ils renaissent. La...

En savoir plus

«Birdly» est un dispositif de réalité virtuelle qui permet de vivre les mêmes sensations qu’un oiseau. Inventé à la Haute école d’art de Zurich, il...

En savoir plus
 

Auslandschweizer Organisation
Alpenstrasse 26
3006 Bern, Schweiz

tel +41 31 356 61 10
fax +41 31 356 61 01
revue@aso.ch